Observation du marché

La navigation intérieure européenne

Sélectionnez la période

Chapitre en cours

12

A2016 Q1

Aperçu du marché
Printemps 2016

14

A2016 Q2

Observation du marché
Année 2016

4

A2016 Q3

Aperçu du marché
AUTOMNE 2016

6

A2016 Q4

Aperçu du marché
Hiver 2016-2017

12 Chapitres disponibles

L’Observation du marché vise à contribuer à la prise de décision stratégique pour la navigation intérieure en Europe, tant au niveau de la profession et des entreprises qu’à celui de la politique des transports et des administrations. Face aux risques auxquels cette branche des transports est exposée, il s’est avéré important de suivre en permanence les performances économiques et leurs tendances structurelles et cycliques. Dans cette mesure, l’Observation du marché doit aussi s’entendre comme un instrument de la politique de capacité de l’Union européenne exprimée dans le Règlement (CE) n°718/1999 du Conseil. La communication de NAIADES II (COM(2013-623)) de la Commission européenne évoque de la même manière une observation permanente du marché, qui devrait permettre de fournir des informations sur les différents aspects du transport fluvial. Ces informations concernent, entre autres, le trafic et les volumes de transport, les transferts modaux envisageables, les relations entre l’offre et la demande, le marché du travail, l’intégration des nouvelles technologies et des innovations et enfin l’intégration du transport intérieur dans les chaînes logistiques multimodales.

 

L’Observation du marché doit, en outre, s’entendre comme un prolongement du suivi permanent du marché de la navigation rhénane par la Commission centrale pour la navigation du Rhin (CCNR). La navigation rhénane joue un rôle prééminent en Europe, où elle est de loin le marché le plus important. De nombreux nouveaux concepts logistiques tirent leur origine de ce marché. La présente publication est le fruit d’une collaboration entre la Commission européenne et la CCNR. Un accord de coopération a été conclu à cet effet en 2013 entre la DG-Move (Directorate General for Mobility and Transport) et le Secrétariat de la CCNR, accord qui prévoit pour la période 2016-2018 un projet de poursuite de l’observation du marché européen déjà assurée depuis 2005. Ce nouveau projet s’appuie sur une méthodologie sans cesse perfectionnée. Toutefois, les publications vont élargir et approfondir les thèmes abordés, afin notamment de prendre en compte l’actualité des chiffres et des tendances, et de permettre en même temps au lecteur une analyse plus fine à des fins particulières. Dans ce cadre, la publication en tant que telle sera elle aussi rénovée, en rendant sa version électronique plus disponible. La fréquence des publications a également été davantage adaptée aux besoins et prévoit une parution à un rythme trimestriel. Trois rapports trimestriels se concentrant thématiquement sur le marché d’Europe occidentale (navigation rhénane, Pays-Bas, Allemagne) seront publiés chaque année. Cela permettra des actualisations régulières pour les régions quantitativement les plus importantes de la navigation intérieure européenne.

 

Un rapport global étudiant les tendances et évolutions dans toute l’Europe paraîtra en milieu d’année. Celui-ci abordera de façon détaillée les développements actuels du marché de la navigation intérieure danubienne. Ce rapport plus détaillé offrira une rétrospective complète sur l’année écoulée et une perspective à moyen terme. En outre, l’étroite collaboration avec les deux organisations professionnelles européennes de la navigation intérieure s’est poursuivie et leurs experts ont été constamment intégrés au processus. La coopération avec les commissions fluviales a également pu être consolidée. Le Secrétariat de la Commission du Danube rendra ainsi régulièrement compte des évolutions structurelles, et les informations recueillies par la Commission de la Moselle sur l’évolution de ce segment du trafic seront intégrées. Un mode opératoire analogue est aussi prévu avec l’ISRBC (International Sava River Basin Commission).

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page