Observation du marché

La navigation intérieure européenne

Sélectionnez la période

Chapitre en cours

12

A2016 Q1

Aperçu du marché
Printemps 2016

14

A2016 Q2

Observation du marché
Année 2016

4

A2016 Q3

Aperçu du marché
AUTOMNE 2016

6

A2016 Q4

Aperçu du marché
Hiver 2016-2017

14 Chapitres disponibles

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Navigation à cale sèche

Les prix du transport sur le Rhin ont été relativement bas au cours du premier semestre, à la fois au niveau international et en Allemagne, avec peu de mouvements à la hausse.1 Selon les indications fournies par les acteurs du marché, les taux de fret convenus lors de la conclusion de nouveaux contrats n’ont généralement augmenté que modérément.2

 

Les taux de fret ont fortement augmenté au deuxième semestre en raison des basses eaux. Les taux de fret contractuels ont été majorés conformément aux clauses de basses eaux prévues dans les contrats.

 

Le premier semestre de l’année 2015 a montré que la concurrence demeure très forte dans le bassin du Rhin, avec une forte incidence sur l’évolution des prix, même au cours des périodes de hausse de la demande de transport. Des hausses significatives n’ont été constatées que durant la période de basses eaux du deuxième semestre.

 

Les données enregistrées pour la navigation intérieure en France font également apparaître une hausse au deuxième semestre. Si les produits agricoles sont en hausse aussi à l’examen des données pluriannuelles, les sables, terres et matériaux de construction n’ont augmenté que grâce aux basses eaux. Cela correspond aussi aux tendances observées pour le transport de marchandises, les produits agricoles présentant une évolution plus favorable que les sables, terres et matériaux de construction.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Indice des prix du transport pour la navigation à marchandises française (2010 = 100)

Source : Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Grâce à l’existence sur le Danube d’une flotte suffisante pour les marchandises de masse (barges), le trafic de minerai de fer est caractérisé par des contrats avec des taux de fret stables, pouvant envisager des suppléments spéciaux suite à une brusque hausse du prix du combustible d’avitaillement et, dans des cas peu fréquents, à une réduction des profondeurs du parcours navigable.

 

En 2015 l’index des taux de fret pour les transports a également baissé, le taux moyen pondéré pour les transports de marchandises de masse en 2012 de/vers les ports du Danube Moyen étant pris notamment en tant que 100%.

Navigation à cale citerne

 

De manière générale, l’évolution des prix du transport a été davantage influencée par l’évolution des hauteurs d’eau que par celle de la demande de transport. En outre peut être constatée une évolution divergente du secteur de la chimie par rapport au secteur des produits pétroliers.

 

Bien que des hausses significatives de la demande de transport aient été constatées dès le premier semestre pour les produits pétroliers, les effets positifs sur les taux de frets journaliers n’ont été que très limités. Les taux de frets de base n’ont pas augmenté à l’occasion de la conclusion de nouveaux contrats d’une durée comprise entre un et deux ans.

 

Le deuxième semestre a été marqué par une forte hausse des taux de frets journaliers en raison des basses eaux. Cette hausse s’est poursuivie jusqu’en novembre, lorsque les hauteurs d’eau ont atteint leur minimum. Les taux de fret ont ensuite fortement baissé. Au cours des premiers mois de l’année 2016, les taux de fret correspondaient globalement à ceux pratiqués au cours de l’année précédente.

Taux de fret moyens pour le transport de gazole à bord de bateaux-citernes au départ de Rotterdam* (€ / tonne métrique)

* Moyenne des taux de fret à destination de Duisbourg, Dortmund, Cologne, Francfort, Karlsruhe, Bâle.

Source : : Calcul du Secrétariat de la CCNR d'après des données de PJK International

Dans le secteur de la chimie, les taux de fret journaliers et contractuels ont baissé au premier semestre en raison de l’évolution plutôt défavorable de la demande de transport (voir la section consacrée à la navigation rhénane). Là aussi, la situation s’est temporairement améliorée au deuxième semestre en raison de la période de basses eaux.

1     Voir le périodique « Schuttevaer », différentes éditions de l’année 2015

2     Voir : Office fédéral du transport de marchandises (2015), Observation du marché du transport de marchandises, rapport automne 2015.

Observation du marché
Année 2016

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page