Observation du marché

La navigation intérieure européenne

Sélectionnez la période

Chapitre en cours

12

A2016 Q1

Aperçu du marché
Printemps 2016

14

A2016 Q2

Observation du marché
Année 2016

4

A2016 Q3

Aperçu du marché
AUTOMNE 2016

6

A2016 Q4

Aperçu du marché
Hiver 2016-2017

14 Chapitres disponibles

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les trois principaux ports maritimes européens

 

À Rotterdam a été enregistrée en 2015 pour le trafic de port maritime une hausse totale de 5 %, soit 466 millions de tonnes. Les segments de marchandises sèches importants pour le transport rhénan ont stagné à 33,8 millions de tonnes (minerais et déchets métalliques) et à 30,7 millions de tonnes (charbon). Le transport de conteneurs a également stagné (126 millions de tonnes). Une forte hausse a été enregistrée pour les produits pétroliers, passant à 88,5 millions de tonnes (+ 18 %). Les transports par bateaux de navigation intérieure ont atteint environ 160 millions de tonnes et ont augmenté sans interruption au cours des dernières années.

 

À Anvers a été dépassée pour la première fois la marque des 200 millions de tonnes pour trafic de port maritime, avec 208 millions de tonnes (+ 5 %). Les marchandises liquides en vrac et les conteneurs sont les principales marchandises dans ce port. Pour les marchandises liquides a été enregistrée une hausse de 6 %, soit 67 millions de tonnes. Les transports de conteneurs ont augmenté de 5 %, soit 114 millions de tonnes. Les transports par bateaux de navigation intérieure à Anvers ont atteint 91,5 millions de tonnes et sont ainsi en baisse par rapport à l’année précédente (96 millions de tonnes).

 

À Hambourg, le résultat a baissé de 5 % avec 138 millions de tonnes. Cela est dû principalement au ralentissement des échanges avec la Chine, la Russie et la Pologne. Des évolutions favorables ont été constatées en 2015 pour les transports dans l’arrière-pays. Le transport par bateau de navigation intérieure a ainsi augmenté, passant de 13,6 % à 12,4 millions de tonnes. Le transport de conteneurs par bateaux de navigation intérieure a augmenté davantage encore, de 27 %, atteignant 130 000 EVP.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Les trois principaux ports intérieurs européens

À Duisbourg, le plus grand port intérieur européen, le transport par bateau de navigation intérieure est dominé par l’industrie sidérurgique : environ 70 % des marchandises sont du minerai, du charbon et des produits en acier. La part de la réception de marchandises par rapport au total de la manutention fluviale est très élevée, atteignant 76 %.

 

À Paris, le transport fluvial concerne essentiellement les sables, terres et matériaux de construction. L’approvisionnement du secteur de la construction dans la région Ile-de-France est assuré à 60 % sur la Seine par bateau de navigation intérieure.1  Les céréales récoltées en Ile-de-France, en Normandie et en Picardie sont exportées via le port fluviomaritime de Rouen, essentiellement à destination de l’Espagne, de l’Afrique du nord et de la Chine. Rouen, le principal port d’Europe pour l’exportation de Céréales, est associé en un groupement aux ports de Paris et Le Havre.

 

transport par bateau dans les trois principaux ports intérieurs européens
(en 1000 tonnes)

2012201320142015
Duisbourg49.18249.44454.43154.132
Paris22.10020.74220.10120.553
Liège13.34313.23313.54014.605

Source : destatis, HAROPA, Port de Liège

 

Le port de Liège se trouve dans une phase de diversification. Il a été confronté au cours de la seule année 2011 à une baisse de la manutention de 1,6 millions de tonnes suite à la fermeture d’une usine sidérurgique. Entre temps, environ la moitié de ces pertes a été compensée par d’autres segments de marchandises et la manutention portuaire affiche une tendance à la hausse.

Ports situés sur le Rhin

 

Le tableau ci-après présente les résultats concernant la manutention (manutention fluviale) des principaux ports rhénans autres que Duisbourg.

 

Transport par bateau dans les principaux ports rhénans (en 1000 tonnes)

2012201320142015
Cologne11.69311.68212.01711.063
Mannheim7.9318.7538.4948.208
Strasbourg7.9637.9568.0887.423
Neuss6.8447.5907.0837.187
Ludwigshafen7.4487.5937.2767.040
Karlsruhe6.1966.4396.6366.576
Bâle7.2106.8295.9826.333

Source : destatis, Port de Strasbourg ; Ports rhénans suisses

 

En 2015, presque tous ces ports rhénans ont enregistré des baisses du volume manutentionné. Bâle constitue une exception, la réception de produits pétroliers y ayant fortement augmenté. À Strasbourg, la manutention de céréales  a augmenté, mais la manutention des sables et graviers a diminué. De légères baisses ont été constatées à Ludwigshafen pour les produits chimiques, qui y représentent une part de 43 % du total de la manutention. La manutention de charbon a augmenté à Mannheim, mais celle des denrées alimentaires et fourrages a diminué.

Ports intérieurs français autres que rhénans

 

Selon les données de l’Association française des ports intérieurs (AFPI), outre le port de Paris et les ports rhénans français de Strasbourg et Mulhouse, les autres ports français importants sont Metz/Thionville, Lille et Lyon sur le Rhône.2

 

transport par bateau dans les ports intérieurs français (en 1000 tonnes)

201320142015
Metz et Thionville2.6892.7942.440
Lille1.6461.5851.548
Lyon1.4891.5531.390

Source : AFPI

 

À Metz, les céréales et produits agricoles représentent 92 % de la manutention portuaire fluviale. La part modale de la voie d’eau atteint 47 %.

Ports intérieurs allemands autres que rhénans

 

Francfort sur le Main, Berlin et Gelsenkirchen dans la région de la Ruhr sont les trois principaux ports intérieurs allemands non situés dans le bassin du Rhin.  Dans le port de Berlin, il existe depuis l’année 2009 un service de transports de conteneurs Elbe – Spree. Il s’agit de la première liaison par bateaux porte-conteneurs entre le port maritime de Hambourg et l’arrière-pays de Berlin.3

 

transport par bateau dans les ports intérieurs allemands
(en 1000 tonnes)

201320142015
Francfort-sur-le-Main4.1824.4904.227
Berlin3.9884.0953.886
Gelsenkirchen3.9783.8853.886

Source : destatis

Ports intérieurs belges et néerlandais

 

Par rapport à la navigation rhénane, les sables, terres et matériaux de construction représentent une part relativement élevée des marchandises transportées en Belgique et aux Pays-Bas. Aux Pays-Bas, cette part atteint 20 %, alors qu’elle est de 13 % sur le Rhin traditionnel. Cela se reflète aussi dans les activités des ports en Belgique et aux Pays-Bas. Dans le port de Bruxelles, les sables et matériaux de construction représentent plus de la moitié (55 %) de la manutention portuaire.

 

transport par bateau dans les ports intérieurs néerlandais et belges
(en 1000 tonnes)

201320142015
Maastricht5.5475.548
Utrecht5.5835.787
Velsen4.6925.090
Dordrecht4.6154.380
Bruxelles4.3244.4394.364

Source : CBS ; port de Bruxelles

Ports danubiens

Les ports de pratiquement tous les pays du bassin danubien participent à la concentration de volumes importants de céréales et d’autres produits agricoles. Les principaux volumes de l’exportation de ces produits en direction du port de Constanţa se forment dans les ports de Hongrie, de Serbie, de Roumanie, de Bulgarie.

 

La capacité disponible de transbordement de marchandises dans les ports danubiens est utilisée à un taux de 80‑85 %4 auprès d’un trafic-marchandises dépassant 50 Mio t en 2013-2014.

Ceci étant, selon la nomenclature des marchandises manutentionnées dans les ports danubiens, les volumes les plus importants (plus de 10%) sont assurés notamment par des marchandises de masse.

1 Source : www.haropaports.com

 

2 Le port de Mulhouse-Ottmarsheim fait état d’un volume manutentionné annuel de 4,9 millions de tonnes (2015). (2015).

3 Source : BEHALA – Berliner Hafen- und Lagerhausgesellschaft mbH;  www.behala.de/

 

4 Les données pour 2009-2010 ont été prises en tant que valeur de base.

Observation du marché
Année 2016

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page