Observation du marché

La navigation intérieure européenne

Sélectionnez la période

Chapitre en cours

12

A2016 Q1

Aperçu du marché
Printemps 2016

14

A2016 Q2

Observation du marché
Année 2016

4

A2016 Q3

Aperçu du marché
AUTOMNE 2016

6

A2016 Q4

Aperçu du marché
Hiver 2016-2017

14 Chapitres disponibles

Préface

L’observation du marché de la navigation intérieure européenne est le fruit de la coopération entre la Commission européenne et la Commission centrale pour la navigation du Rhin (CCNR). Cette coopération a été consolidée et étendue en 2013 par un accord de coopération entre la DG Move (Direction générale Mobilité et Transports) et le Secrétariat de la CCNR.

 

Dans le cadre de ce partenariat renforcé entre les deux organisations internationales a été établi pour la période 2016-2018 un programme de travail pour l’observation du marché qui vise à garantir autant que possible une description représentative et objective de l’évolution économique du marché de la navigation intérieure en Europe.

 

Par ce biais sont mis à la disposition des décisionnaires politiques, de la profession, de l’administration et des scientifiques des rapports d’observation du marché basés sur des données statistiques, des analyses quantitatives et des informations qualitatives. Les informations quantitatives et qualitatives vont de pair et se complètent mutuellement. Les objectifs de ces rapports relatifs au marché sont de décrire et d’analyser de manière compréhensible, objective et représentative les tendances et évolutions économiques du secteur.

 

L’observation du marché peut aussi être considérée comme la continuation du suivi permanent du marché de la navigation intérieure par la CCNR. Avec 330 millions de tonnes par an, le Rhin représente en effet deux tiers du transport par voie d’eau en Europe, qui s’élève au total à environ 550 millions de tonnes.

 

Sur le plan de l’intégration dans le système des corridors européens de transport, le Rhin fait partie du corridor Rhin-Alpes, qui s’étend depuis les Pays-Bas jusqu’en Italie en passant par l’Allemagne, la France et la Suisse. Le corridor Rhin-Alpes se caractérise par une très forte densité démographique, économique et industrielle ; en conjonction avec des facteurs institutionnels, historiques et économiques, cela explique sa grande importance actuelle.

 

Le présent rapport annuel de l’observation du marché porte bien sûr aussi sur d’autres voies d’eau européennes. A cet égard peut être mentionné notamment le réseau très dense de voies d’eau intérieures aux Pays-Bas, en Belgique et dans le nord de la France, également qualifié d’axe nord-sud dans le contexte des transports internationaux entre ces pays. Avec environ 100 millions de tonnes par an, cet axe représente une part d’un peu moins de 20 % du trafic européen.

 

Avec une part de près de 10 % du trafic européen, le Danube n’a pas encore pu exploiter autant que cela serait souhaitable dans une perspective paneuropéenne son potentiel en tant qu’axe de transport entre l’Europe occidentale, centrale et du sud. Toutefois, le Danube joue déjà actuellement un rôle important pour le transport de produits agricoles et alimentaires. Dans le bassin du Danube, ces secteurs de l’économie résistent mieux aux crises économiques que d’autres secteurs de l’industrie et constituent pour la navigation danubienne une base indispensable pour la définition d’une stratégie de développement.

 

Le présent rapport de l’observation du marché contient aussi des informations relatives à l’évolution de la flotte, des taux de fret, des chiffres d’affaires et des coûts. La part modale de la navigation intérieure, le taux d’utilisation de la capacité disponible, la navigation à passagers, l’hydraulicité, la manutention portuaire et le marché du travail sont traités dans des chapitres dédiés.

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page