Observation du marché

La navigation intérieure européenne

Sélectionnez la période

Chapitre en cours

12

A2016 Q1

Aperçu du marché
Printemps 2016

14

A2016 Q2

Observation du marché
Année 2016

4

A2016 Q3

Aperçu du marché
AUTOMNE 2016

6

A2016 Q4

Aperçu du marché
Hiver 2016-2017

6 Chapitres disponibles

02. Trafic de marchandises sur les voies de navigation intérieure et dans les ports

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

PRESTATION DE TRANSPORT EN EUROPE

 

Part des pays en TKM par rapport au total de la prestation de transport en Europe

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

 

PRESTATION DU TRANSPORT FLUVIAL SUR LE TERRITOIRE NATIONAL DE CHAQUE PAYS EN EUROPE AU  2ÈME TRIMESTRE 2016

Sources : offices nationaux de statistiques, Eurostat, CCNR
Pour la définition de « Europe » : voir la méthodologie à la fin du présent rapport

 

COMPARAISON DE LA PRESTATION DE TRANSPORT PAR PAYS ENTRE LE 2ÈME TRIMESTRE 2015 ET LE 2ÈME TRIMESTRE 2016 (MIO TKM)

Source : CCNR, offices nationaux de statistiques, Eurostat

  • En Europe, 84 % des transports de marchandises par voie de navigation intérieure sont réalisés dans les pays rhénans et 15 % sont réalisés dans les pays danubiens.
  • 96,1 millions de tonnes de marchandises ont été transportées sur le Rhin traditionnel au cours du premier semestre 2016 (T1+T2), représentant une diminution de 2,1 % par rapport à la même période de l’année 2015.
  • Le transport sur le Rhin n’a pas encore pleinement récupéré de la période de basses eaux survenue fin  2015 et de la forte baisse du transport qui en a résulté.
  • Par rapport à 2015, la baisse a été plus marquée au premier trimestre qu’au deuxième trimestre : -3.2 % pour T1 2015-2016 et -1.1 % pour T2 2015-2016. Cela montre que le transport sur le Rhin retrouve progressivement le niveau qui prévalait en 2015.
  • Le transport sur le Danube s’est caractérisé par une forte baisse au premier semestre de l’année 2016 (T1+T2), avec notamment un recul de -31 % sur le Danube moyen, dû en particulier à la forte baisse des transports de céréales et de produits agricoles (en raison des mauvaises récoltes de l’année 2015).

 

 

 

PRESTATION DE TRANSPORT EN EUROPE

PRESTATION DE TRANSPORT EN EUROPE POUR LA CARGAISON SÈCHE (DONNÉES TRIMESTRIELLES - MIO TKM)

Source : offices nationaux de statistiques, CCNR

PRESTATION DE TRANSPORT EN EUROPE POUR LA CARGAISON LIQUIDE (DONNÉES TRIMESTRIELLES - MIO TKM)

Source : offices nationaux de statistiques, CCNR

PRESTATION DE TRANSPORT EN EUROPE POUR LES CONTENEURS (DONNÉES TRIMESTRIELLES - MIO TKM)

Source : offices nationaux de statistiques, CCNR

  • Le transport de conteneurs a atteint un niveau record au cours du 2ème trimestre 2016, atteignant  près de 4,3 milliards de TKM en Europe (+7 % par rapport au 1er trimestre 2016 et +4,3 % par rapport au 2ème trimestre 2015).
  • Le transport de cargaison sèche retrouve peu à peu son niveau du 1er trimestre 2015.
  • Au 2ème trimestre 2016, le transport de cargaison liquide a connu une lente baisse par rapport au 1er trimestre de l’année 2016 (-6 %), mais il demeure plus élevé que la prestation de transport enregistrée en 2015.
  • Tous segments confondus, la prestation de transport a augmenté de 2,3 % au 2ème trimestre 2016 par rapport au 1er trimestre 2016 et baissé de 2,9% par rapport au 2ème trimestre 2015.

 

 

 

+20%
ENTRE LE 4ÈME TRIMESTRE 2015 ET LE 2ÈME TRIMESTRE 2016 LE TRANSPORT DE CONTENEURS A FORTEMENT AUGMENTÉ, RÉCUPÉRANT DE LA PÉRIODE DE BASSES EAUX DE FIN 2015.

 

 

 

 

 

PRESTATION DE TRANSPORT DANS LES PRINCIPAUX PAYS CONCERNÉS PAR LA NAVIGATION INTÉRIEURE

PRESTATION DE TRANSPORT PAR BATEAU DANS LES PRINCIPAUX PAYS CONCERNÉS PAR LA NAVIGATION INTÉRIEURE (MIO TKM)

Source : offices nationaux de statistiques, Eurostat

  • L’évolution dans les deux pays avec les volumes de transport fluvial les plus élevés montre que la période de basses eaux survenue au cours du 2ème semestre de l’année 2015 a eu un effet plus négatif sur la demande de transport en Allemagne qu’aux Pays-Bas. Cela s’explique par le fait que les conditions de navigation sur les voies d’eau en Allemagne (en particulier sur l’Elbe et sur le secteur allemand du Danube) ont été plus fortement affectées par la période de basses eaux de l’automne 2015. Le rétablissement n’est pas encore complet en Allemagne.
  • En France, une légère tendance à la hausse pour certains produits (produits agricoles, denrées alimentaires, engrais, produits métalliques) a été contrebalancée par des tendances négatives pour d’autres produits (charbon, minerais de fer, produits pétroliers, sables, terres et matériaux de construction). Il en résulte une évolution relativement stable de la prestation de transport générale en France. Compte tenu du de l’importance des produits agricoles pour la navigation intérieure française, les mauvaises récoltes de l’année 2016 sont toutefois susceptibles d’avoir un impact négatif après l’été 2016.
  • L’évolution dans les pays du Danube a été plutôt négative au cours du 1er semestre 2016 pour le Danube supérieur (Autriche), ainsi que pour le Danube moyen (Croatie, Hongrie, Serbie) et le Danube inférieur (Bulgarie, Roumanie). Cela s’explique essentiellement par un ralentissement de la circulation de produits agricoles et de denrées alimentaires. Cette baisse ne reflète pas des tendances sur le long terme, étant donné qu’il s’agit d’une conséquence directe des mauvaises récoltes de l’année 2015.
  • De fortes baisses des cargaisons transportées ont été constatées aussi sur le secteur allemand du Danube et sur le canal Rhin-Main-Danube.

 

 

 

 

+2.4%
AU 2ÉME TRIMESTRE PAR RAPPORT AU 1ER TRIMESTRE AUX PAYS-BAS, LA TENDANCE À LA HAUSSE CONSTATÉE DEPUIS FIN 2015 SE POURSUIT.

 

 

VRAC SEC, VRAC LIQUIDE ET TRANSPORT DE CONTENEURS

TAUX DE VARIATION DE LA PRESTATION DE TRANSPORT PAR BATEAU DANS LES PAYS DU DANUBE (2ÈME TRIMESTRE 2016 PAR RAPPORT AU 2ÈME TRIMESTRE 2015 EN %)

Source : Eurostat

  • La cargaison sèche constitue globalement le principal segment de marché dans la région du Danube. Ce dernier se caractérise par une forte volatilité, principalement en raison du rôle important des produits agricoles, tandis que le transport de conteneurs demeure marginal.
  • Alors que la prestation de transport a diminué dans le segment des cargaisons sèches en raison de mauvaises récoltes dans la région du Danube, le transport de certains autres segments de cargaisons sèches tels que les métaux et les minerais de fer a augmenté dans certaines régions du Danube.
  • La forte hausse du transport de cargaisons liquides en Hongrie résulte de l’augmentation du transport de produits pétroliers. Le taux de variation élevé s’explique par le fait que les volumes demeurent encore relativement faibles.
  • Le transport de conteneurs reste marginal sur le Danube, où il n’a représenté que 0,5 % du total de la prestation de transport au 2ème trimestre 2016, alors qu’il représente 13,5 % dans les pays rhénans.

TAUX DE VARIATION DE LA PRESTATION DE TRANSPORT PAR BATEAU DANS LES PAYS RHÉNANS (2ÈME TRIMESTRE 2016 PAR RAPPORT AU 2ÈME TRIMESTRE 2015, EN %)

Source : Eurostat

  • Le transport de conteneurs a renoué avec la croissance en Allemagne et aux Pays-Bas, alors qu’il a fortement diminué en France.
  • Le transport de cargaison liquide évolue favorablement aux Pays- Bas alors connaît un ralentissement en Allemagne. En Allemagne, les volumes régressent sur le long terme en raison d’une baisse de la demande en fioul domestique et en essence. Aux Pays-Bas, cependant, ces transports bénéficient de l’augmentation des échanges de produits pétroliers et des mouvements entre les raffineries.
  • Le segment de la cargaison sèche est le segment le plus faible dans tous les pays, reflétant une tendance à la saturation dans certains secteurs d’activité.
  • En France, la situation s’explique par des tendances divergentes selon les segments de produits. Au 2ème trimestre 2016, un recul de 20 à 30 % a été constaté pour les produits pétroliers et les minerais de fer par rapport au 2ème trimestre 2015, tandis que les produits agricoles ont augmenté de 2 %, les denrées alimentaires de 20 %, les métaux de 3 % et les engrais de 14 %.

 

 

 

 

TRANSBORDEMENT DANS LES PORTS EUROPÉENS

 

 

 

 

Légende graph 9 FR

 

TRAFIC GLOBAL DANS LES PORTS EUROPÉENS EN 2016

 

 

  • Le transport de marchandises a diminué à Rotterdam et à Hambourg entre le 1er semestre 2015 et le 1er semestre 2016.
  • Le segment du vrac sec a été particulièrement touché dans le port de Rotterdam, avec une baisse de 3,9 % entre le 1er semestre 2015 et le 1er semestre 2016.
  • Le vrac liquide a également régressé (-1,1 %) mais demeure à des niveaux historiquement élevés, notamment grâce aux prix peu élevés des carburants.
  • Anvers a pu augmenter son trafic maritime de près de 4 % entre le 1er trimestre de 2015 et le 1er trimestre de 2016, en grande partie grâce à l’augmentation des transports de conteneurs.
  • Le principal port intérieur européen, Duisbourg, a enregistré une hausse de près de 3 % du trafic fluvial au cours de la même période.
  • Consécutivement à la baisse constatée dans le port maritime le plus important pour le Rhin (Rotterdam), les principaux ports du Rhin ont enregistré une baisse des transbordements entre le 1er semestre 2015 et le 1er semestre 2016 (pour les huit principaux ports du Rhin, cette baisse a atteint 4 % en moyenne)
  • Le port de Neuss-Düsseldorf constitue une exception, avec une hausse de son trafic de 8%.
  • Les principaux ports du Danube ont également subi une baisse de leur trafic.

 

AUGMENTATION DU TRAFIC DE MARCHANDISES AU 1ER SEMESTRE 2016 DANS 1 DES 3 PRINCIPAUX PORTS MARITIMES ET 2 DES 3 PRINCIPAUX PORTS INTÉRIEURS EN EUROPE

 

 

 

TRANSBORDEMENT DANS LES PORTS EUROPÉENS

TRANSPORT FLUVIAL DE CONTENEURS DANS LES PORTS INTÉRIEURS EUROPÉENS AU 1ER SEMESTRE 2015 ET 2016 (EN 1000 EVP)

Source : CCNR, Destatis et ports mentionnés

TRANSPORT MARITIME DE CONTENEURS DANS LES PORTS MARITIMES EUROPÉENS AU 1ER SEMESTRE 2015 ET 2016 (EN MIO EVP)

Source : CCNR et ports mentionnés

HAUSSE DE 2,9 % DE LA MANUTENTION DE CONTENEURS À DUISBOURG ENTRE LE 1ER SEMESTRE 2015 ET LE 1ER SEMESTRE 2016

 

 

 

 

  • La manutention de conteneurs dans les ports intérieurs s’inscrit dans les chaînes logistiques multimodales et représente un segment en hausse, notamment le long du Rhin, où une importante demande pour le transport de conteneurs émane des régions fortement industrialisées.
  • Les ports qui disposent de terminaux multimodaux pour les conteneurs contribuent à améliorer l’intégration du transport fluvial dans les chaînes logistiques en lui donnant accès au marché des produits à forte valeur ajoutée (machines, ordinateurs, équipements, etc.).
  • Les principaux ports de conteneurs du Rhin ont connu une évolution contrastée au cours du 1er semestre 2016 par rapport au 1er semestre 2015 avec, par exemple, une hausse du transbordement de conteneurs dans les ports de Duisbourg, Germersheim, Mayence et Bâle.
  • Le potentiel de développement du trafic de conteneurs n’est pas encore exploité dans la région du Danube.
  • Dans les ports maritimes, la manutention de conteneurs a connu une évolution identique à celle de l’ensemble de la manutention de marchandises (hausse à Anvers et baisse à Rotterdam et à Hambourg entre le 1er semestre et le 1er semestre 2016).
  • Alors qu’une légère baisse de la manutention de conteneurs (-2,3 %) a été constatée à Rotterdam au 1er semestre 2016, le transport fluvial de conteneurs au Pays-Bas et en Allemagne a bénéficié de la hausse du trafic de conteneurs dans le port d’Anvers. À Anvers, le trafic maritime de conteneurs a légèrement augmenté au 1er semestre 2016 par rapport au 1er semestre 2015, ce qui s’est traduit par une hausse du transport de conteneurs au départ d’Anvers à destination de l’arrière-pays aux Pays- Bas et en Allemagne.

Aperçu du marché
Hiver 2016-2017

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page