Observation du marché

La navigation intérieure européenne

Sélectionnez la période

Chapitre en cours

4

A2017 Q1

Aperçu du marché
Printemps 2017

0

A2017 Q2

Observation du marché
Année 2017

0

A2017 Q3

Aperçu du marché
AUTOMNE 2017

0

A2017 Q4

Aperçu du marché
Hiver 2017-2018

4 Chapitres disponibles

02. Transport de marchandises sur les voies d’eau intérieures et dans les ports

PRESTATION DE TRANSPORT EN EUROPE

 

PRESTATION DE TRANSPORT DE LA NAVIGATION INTÉRIEURE SUR LE TERRITOIRE NATIONAL
DE CHAQUE PAYS EN EUROPE POUR LE 3E TRIMESTRE DE 2015 ET 2016

Part des pays en TKM par rapport au total de la prestation de transport en Europe

Capacité de transport (en mio. tkm)

Source : offices nationaux de statistiques, Eurostat, CCNR

  • Au 3e trimestre 2016, 82 % des marchandises transportées sur les voies d’eau intérieures en Europe ont été transportées dans les pays rhénans, tandis que les pays danubiens ont représenté 17 %.

EVOLUTION DE LA PRESTATION DE TRANSPORT SUR LE RHIN ET LE DANUBE (PRESTATION DE TRANSPORT EN MILLIONS DE TKM)

Source : Destatis, Offices nationaux de statistiques

  • Au 3e trimestre 2016, 47,5 millions de tonnes de marchandises ont été transportées sur le Rhin traditionnel (le Rhin entre la Suisse et la frontière entre l’Allemagne et les Pays-Bas). Cela représente une hausse de 8,8 % par rapport à la période de basses eaux du 3e trimestre 2015, mais une stagnation par rapport au 2e trimestre de l’année 2016. La prestation de transport a augmenté de 10 % par rapport au 3e trimestre 2015 et demeure stable elle aussi par rapport au 2e trimestre de l’année 2016.
  • Les transports sur le Danube ont fortement augmenté au 3e trimestre 2016 (+30 % en moyenne trimestrielle d’une année à l’autre sur le Danube moyen et inférieur et +40 % sur le Danube supérieur, en Autriche et en Slovaquie), ce qui s’est traduit par des effets de rattrapage considérables dans le segment des transports de vrac (minerai de fer, houille, céréales), qui avaient fortement régressé en raison des périodes de basses eaux survenues aux 3e et 4e trimestres 2015.

PRESTATION DE TRANSPORT POUR LA CARGAISON SÈCHE EN EUROPE (DONNÉES TRIMESTRIELLES - EN MIO. TKM)

Source : offices nationaux de statistiques, CCNR

  • L’examen des valeurs pour la cargaison sèche transportée sur le Rhin par rapport à celles des années précédentes fait apparaître que la reprise constatée depuis le 3e trimestre 2015 n’a pas permis au transport de cargaison sèche de retrouver les niveaux atteints au début de l’année 2015. La reprise s’est interrompue à mi-chemin, avec une orientation à la baisse au 3e trimestre 2016.
  • Dans les pays du Danube, les conditions hydrologiques ont été plus favorables au 3e trimestre 2016 qu’au 3e trimestre 2015. Les pays du Danube ont aussi bénéficié des bons résultats des récoltes en 2016, ce qui explique la hausse de la prestation de transport constatée pour la cargaison sèche dans ces pays.

PRESTATION DE TRANSPORT POUR LA CARGAISON LIQUIDE EN EUROPE (DONNÉES TRIMESTRIELLES - EN MIO. TKM)

Source : offices nationaux de statistiques, CCNR

PRESTATION DE TRANSPORT POUR LES CONTENEURS EN EUROPE (DONNÉES TRIMESTRIELLES - EN MIO. TKM)

Source : offices nationaux de statistiques, CCNR

  • À l’inverse, les transports de cargaison liquide et de conteneurs ont non seulement atteint, mais ont même dépassé leurs niveaux respectifs du 3e trimestre 2015. Toutefois, la prestation de transport a régressé pour la cargaison liquide après le pic atteint au 1er trimestre 2016, tandis que la prestation de transport pour les conteneurs s’est maintenue à plus de 4 milliards de tkm.
  • Le transport de conteneurs étant marginal sur le Danube, le transport de conteneurs à l’échelle européenne est presque équivalent au transport de conteneurs dans les pays rhénans.
  • Le transport de conteneurs sur le Rhin traditionnel a représenté 4,2 millions de tonnes de marchandises et 581 000 tonnes en EVP. Par rapport au 3e trimestre 2015, le nombre de tonnes transportées a augmenté de 8 %, soit une hausse de 6 % en EVP.

PRESTATION DE TRANSPORT DANS LES PRINCIPAUX PAYS D’EUROPE CONCERNÉS PAR LA NAVIGATION INTÉRIEURE

PRESTATION DE TRANSPORT PAR BATEAU DE NAVIGATION INTÉRIEURE DANS LES PRINCIPAUX PAYS CONCERNÉS PAR LA NAVIGATION INTÉRIEURE

(DONNÉES TRIMESTRIELLES - EN MIO. TKM)

Source : Eurostat and National Statistics Offices

  • Par rapport au 2e trimestre 2016, la prestation de transport a diminué de 4% aux Pays-Bas et de 1% en Allemagne.
  • Par rapport au 3e trimestre 2015, la prestation de transport a augmenté au 3e trimestre 2016 de 5 % aux Pays-Bas et de 8 % en Allemagne. Le taux de croissance plus élevé en Allemagne reflète le phénomène de rattrapage toujours considérable dans le segment de la cargaison sèche.
  • En France, la prestation de transport par bateau de navigation intérieure a fortement régressé au 3e trimestre 2016, notamment en raison des mauvais résultats des récoltes. Selon l’association agricole Agrimer, les exportations de blé de la France vers les pays outre-mer ont diminué de moitié (-50 %) au 2e trimestre 2016 par rapport aux volumes exportés au cours de la même période de l’année 2015. De ce fait, le segment de la cargaison sèche a régressé de 18 % par rapport à la prestation de transport atteinte au 3e trimestre 2015 et au 2e trimestre 2016.
  • Le segment de la cargaison liquide a enregistré une faible régression en France au 3e trimestre 2016, tandis que le segment des conteneurs a augmenté : + 12 % par rapport au 3e trimestre 2015 et + 2 % par rapport au 2e trimestre 2016.
  • Parmi tous les pays du Danube, la plus forte hausse a été constatée sur le Danube supérieur (+40 % en Autriche et en Slovaquie). Sur le Danube moyen, la demande de transport a dépassé les niveaux du 3e trimestre 2015 de 29 % en Hongrie, de 22 % en Serbie et de 33 % en Croatie. Sur le Danube inférieur, la Roumanie et la Bulgarie ont enregistré respectivement une hausse de 30 % et de 32 %.
  • La demande de transport a régressé en Croatie et en Serbie au 3e trimestre 2016 par rapport au trimestre précédent, tandis qu’elle a poursuivi son augmentation entre le 2e et le 3e trimestre 2016 en Autriche, en Slovaquie, en Hongrie, en Roumanie et en Bulgarie.

TRANSPORT DE CARGAISON SÈCHE, DE CARGAISON LIQUIDE ET DE CONTENEURS

TAUX DE VARIATION DE LA PRESTATION DE TRANSPORT PAR BATEAU DE NAVIGATION INTÉRIEURE DANS LES PAYS RHÉNANS

(T3 2016 VS T3 2015 - %)

Source : Eurostat et offices nationaux de statistiques

  • Bien qu’ayant largement dépassé les niveaux atteints au 3e trimestre 2015 (+12 % en Allemagne, +9 % aux Pays-Bas), la prestation de transport pour les conteneurs, en hausse continue dans ces deux pays, a connu un léger ralentissement par rapport au 2e trimestre 2016 : +3 % (DE) / +2 % (NL). Le transport de conteneurs maintient néanmoins sa tendance à la hausse, en particulier dans ces deux pays. Entre le 1er trimestre 2011 et le 3e trimestre 2016, la prestation de transport trimestrielle pour les conteneurs a augmenté de 33 % à la fois aux Pays-Bas et en Allemagne.
  • La prestation de transport pour la cargaison sèche a fortement augmenté en Allemagne (+8 %), reflétant les phénomènes de rattrapage déjà évoqués ci-avant et dépassant la hausse enregistrée aux Pays-Bas (+5 %). En France, les résultats particulièrement mauvais des récoltes se sont traduits par une forte baisse de 18 %.

TAUX DE VARIATION DE LA PRESTATION DE TRANSPORT PAR BATEAU DE NAVIGATION INTÉRIEURE DANS LES PAYS DU DANUBE

(T3 2016 VS T3 2015 - %)

Source : Eurostat et offices nationaux de statistiques

  • De manière générale, le principal segment de marché dans la région du Danube, le segment de la cargaison sèche, se caractérise par une forte volatilité due à l’importance des produits agricoles et aux particularités des variations de hauteurs d’eau sur le Danube.
  • En Autriche, sur le Danube supérieur, l’important segment de cargaison sèche qu’est le minerai de fer, ainsi que les transports de métaux, ont enregistré une très forte hausse de 50 % par rapport au 3e trimestre de l’année 2015. Cela s’explique par une forte hausse des transports de minerai de fer vers l’amont, à destination de l’Autriche, et des transports de produits métalliques vers l’aval, à destination du Danube moyen et inférieur. Un taux de croissance élevé a été observé aussi pour les produits agricoles.
  • Les transports de produits pétroliers ont fortement augmenté dans les régions du Danube moyen et du Danube inférieur. Sur le Danube moyen, cela s’explique par un plus grand nombre de mouvements vers l’amont de produits pétroliers en provenance de la Hongrie et de la Slovaquie.

TRANSPORT FLUVIAL DANS LES PORTS EUROPÉENS

ÉVOLUTION DU TRANSBORDEMENT ENTRE LES 3 PREMIERS TRIMESTRES DE 2015 ET DE 2016

  • La manutention maritime de marchandises dans le port de Rotterdam a régressé de 2 % au cours des trois premiers trimestres de 2016 par rapport à la même période de l’année 2015. Cela s’explique principalement par le recul des transports de charbon et de minerai de fer. La manutention a augmenté de 3,3 % dans le port d’Anvers grâce à l’augmentation des cargaisons liquides, tandis que les cargaisons sèches ont régressé. La manutention de marchandises a stagné dans le port de Hambourg (+ 0,3 %).
  • A Duisbourg, principal port intérieur d’Europe, la manutention fluviale a atteint 47 millions de tonnes au cours des 9 premiers mois de l’année 2016 (+ 3,8 % par rapport à l’année précédente). Environ 90 % de la manutention fluviale à Duisbourg relèvent des transports internationaux en liaison avec l’industrie sidérurgique. Parmi ces transports internationaux, la majeure partie des marchandises (minerais de fer, charbon, etc.) sont des importations (82 %), tandis que seulement 12 % sont des exportations (produits d’aciéries, etc.).
  • Le deuxième plus grand port fluvial d’Europe, le port de Paris, a enregistré une hausse de 1 % du trafic fluvial. Cela s’explique par une augmentation des matériaux de construction, qui représentent 50 % du trafic à Paris et constituent le principal segment de marchandises en termes de volumes manutentionnés. Les produits agricoles et alimentaires, autre segment important, ont fortement régressé en raison des mauvaises récoltes en France, avec une baisse de 19 %.
  • Le troisième plus grand port intérieur d’Europe, le port de Liège, a enregistré une hausse de son trafic fluvial de 6 %. À l’instar de Paris, les matériaux de construction constituent à Liège le principal segment de marchandises pour la manutention fluviale et une augmentation a été enregistrée en 2016.
  • Dans le contexte de l’augmentation du transport dans les pays du Danube en 2016, la manutention de marchandises dans les ports intérieurs a également augmenté entre 2015 et 2016 (en considérant le volume total de la manutention aux 1er, 2e et 3e trimestres). Le total de la croissance de la manutention dans l’ensemble des ports intérieurs nationaux est positif dans tous les pays du Danube: en Autriche (+3,6 %), en Croatie (+28,8 %), en Serbie (+25,8 %) et en Roumanie (+3,5 %).
  • Dans le port d’Izmail (Ukraine), la manutention a augmenté de 7 % en 2016 (du 1er au 3e trimestre), essentiellement en raison de l’augmentation des volumes de minerais de fer transportés à destination des ports de Linz (Autriche) et de Smederevo (Serbie).

 

 

 

TRANSPORT DE CONTENEURS DANS LES PORTS EUROPÉENS

MANUTENTION FLUVIALE DE CONTENEURS DANS LES PORTS INTÉRIEURS EUROPÉENS AU COURS DES TROIS PREMIERS TRIMESTRES 2015 ET 2016

(1000 EVP)

Source : destatis, Port autonome de Strasbourg, Swiss Rhine ports

MANUTENTION MARITIME DE CONTENEURS DANS LES PORTS MARITIMES EUROPÉENS AU COURS DES TROIS PREMIERS TRIMESTRES 2016 ET 2015

(MILLIONS D’EVP)

Source : Port de Rotterdam, Port d’Anvers, Port de Hambourg

  • Parmi les trois plus grands ports d’Europe, le port d’Anvers a enregistré une hausse de 5 % de la manutention maritime de conteneurs au cours des neuf premiers mois de 2016 par rapport à la même période de l’année 2015.
  • À Rotterdam, les chiffres pour les neuf premiers mois de 2016 ont été légèrement inférieurs (-0,4 %) à ceux de même période de l’année 2015. À Hambourg, les résultats ont été identiques à ceux des trois premiers trimestres de l’année 2015.
  • Le principal port intérieur d’Europe, le port de Duisbourg, a enregistré une hausse de 7 % de la manutention de conteneurs. Pour les trois premiers trimestres de l’année 2016, le total a atteint 431 210 EVP.
  • Dans le port de Paris, pour lequel les statistiques trimestrielles ne sont pas disponibles, environ 400 000 EVP ont été manutentionnés sur l’ensemble de l’année 2016 (+7,3 %).
  • À Liège, la manutention de conteneurs a enregistré une forte hausse de 40 % sur l’ensemble de l’année 2016, atteignant près de 57 000 EVP. Ce niveau demeure toutefois nettement inférieur à celui des deux autres grands ports intérieurs que sont Duisbourg et Paris.
  • Les résultats concernant la manutention de conteneurs dans les principaux ports rhénans ont été très mitigés, à l’exception de ceux de Duisbourg. À Germersheim, sur le Rhin supérieur, a été constatée une légère hausse (+2,4 %), tandis qu’une forte hausse a été constatée à Mayence (+11 %) et à Bâle (+13 %). Dans les ports rhénans de Mannheim, Emmerich, Neuss et Cologne, la manutention de conteneurs enregistrée au cours des trois premiers trimestres de l’année 2016 a été inférieure à celle de l’année précédente. À Strasbourg, le taux de variation a été de 0,2 %.

Aperçu du marché
Printemps 2017

0 Chapitre disponible

Observation du marché
Année 2017

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
AUTOMNE 2017

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
Hiver 2017-2018

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page