Observation du marché

La navigation intérieure européenne

Sélectionnez la période

Chapitre en cours

4

A2017 Q1

Aperçu du marché
Printemps 2017

0

A2017 Q2

Observation du marché
Année 2017

0

A2017 Q3

Aperçu du marché
AUTOMNE 2017

0

A2017 Q4

Aperçu du marché
Hiver 2017-2018

4 Chapitres disponibles

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES
EN EUROPE

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES AUX PAYS-BAS PAYS RHÉNAN OÙ PRÉVAUT LE TRANSPORT DE MARCHANDISES

(2010 = 100)

Source : CBS

  • La comparaison trimestrielle d’une année sur l’autre fait apparaître une baisse de 12 % du chiffre d’affaires de la navigation intérieure néerlandaise au 3e trimestre de l’année 2016. En comparaison, le chiffre d’affaires du transport maritime a diminué de 8,5 %, et le chiffre d’affaires de l’intégralité du secteur du transport a diminué de 1,5 %.
  • Par rapport aux deux modes de transport par bateau, le secteur des transports terrestres néerlandais a augmenté son chiffre d’affaires : hausse de 2,8 % pour le transport routier et de 3,5 % pour le transport ferroviaire (source : CBS).
  • Bien que l’ampleur considérable de la baisse du chiffre d’affaires du transport fluvial soit essentiellement due au niveau exceptionnellement élevé atteint au cours de l’année précédente (au 3e trimestre 2015, le chiffre d’affaires a été plus élevé en raison des périodes de basses eaux), les données appellent les observations suivantes : le chiffre d’affaires du transport fluvial au 3e trimestre 2016 a été inférieur de 5 % par rapport à la moyenne constatée pour le 3e trimestre entre 2005 et 2016.

+1,2%  PAR RAPPORT AU 2E TRIMESTRE 2016, LE CHIFFRE D’AFFAIRES  DE LA NAVIGATION INTÉRIEURE NÉERLANDAISE A CONNU  UNE LÉGÈRE AUGMENTATION DE 1,2 % AU 3E TRIMESTRE 2016, CE QUI EST CONFORME AUX PICS SAISONNIERS HABITUELLEMENT  CONSTATÉS POUR LE TRANSPORT DE MARCHANDISES AU 2E SEMESTRE DE L’ANNÉE.

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES EN HONGRIE PAYS DANUBIEN OÙ PRÉVAUT LE TRANSPORT DE MARCHANDISES

(2010 = 100)

Source : Eurostat

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES EN AUTRICHE PAYS DANUBIEN OÙ PRÉVAUT LE TRANSPORT DE PASSAGERS

(2010 = 100)

Source : Statistik Austria

  • En Autriche, où la part de transport de passagers représente deux tiers du total du chiffre d’affaires de la navigation intérieure tandis que le transport de marchandises ne représente qu’un tiers, le chiffre d’affaires a augmenté de 15 % au 3e trimestre 2016 par rapport au 2e trimestre 2016, cette hausse étant essentiellement due aux effets saisonniers, le 3e trimestre étant de loin le trimestre au cours duquel la navigation à passagers enregistre son chiffre d’affaires le plus élevé.
  • Par rapport au 3e trimestre 2015, le chiffre d’affaires a baissé de 14 %. Cette baisse s’explique par le fait que la période de fortes basses eaux de 2015 avait donné lieu à une hausse des prix et donc du chiffre d’affaires. La légère hausse du nombre de passagers transportés sur le Danube supérieur en 2016 n’a pas permis d’empêcher cette chute du chiffre d’affaires (Source : Commission du Danube).
  • La Hongrie est un pays danubien où, contrairement à l’Autriche, le transport fluvial de marchandises génère une part plus élevée du chiffre d’affaires (près de trois quarts) par rapport au transport de passagers (environ un quart).
  • Le chiffre d’affaires de la navigation intérieure hongroise a augmenté en 2016, mais cela s’explique principalement par les variations saisonnières habituelles dans le transport de marchandises. Au 3e trimestre 2016 a néanmoins été constatée en Hongrie une hausse de 9 % du chiffre d’affaires par rapport au 3e trimestre 2015.

2/3  PART DU TRANSPORT DE PASSAGERS  DANS LE CHIFFRE D’AFFAIRES TOTAL  DE LA NAVIGATION INTÉRIEURE EN AUTRICHE.

TAUX DE FRET

ÉVOLUTION DES TAUX DE FRET AUX PAYS-BAS

(MOYENNE 2015 = 100)

Source : CBS - Centraal Bureau voor de Statistiek

  • Au 3e trimestre 2016, le prix moyen du transport de marchandises aux Pays-Bas (moyenne des transports de cargaison sèche, cargaison liquide et de conteneurs) a été nettement inférieur à celui enregistré au 3e trimestre de l’année 2015 (-17,5 %). Par rapport au 2e trimestre 2016, les prix étaient légèrement supérieurs au cours du 3e trimestre 2016 (+2,6 %).
  • À l’instar de la moyenne des trois segments, les taux de fret de la navigation à cale citerne (transport de cargaison liquide) ont été légèrement plus élevés au 3e trimestre 2016 (+2 %) par rapport au 2e trimestre 2016.
  • Par rapport au 3e trimestre 2015, les taux de fret de la navigation à cale citerne ont affiché une baisse d’environ 50 % (voir aussi le graphique p.38). Les taux de fret ont augmenté au 4e trimestre 2016 en raison de la période de basses eaux très marquée de fin 2016.
  • Le degré de chargement des bateaux s’en est trouvé réduit, avec pour conséquence la mise en service d’un plus grand nombre de bateaux et l’utilisation de l’intégralité de la capacité de la flotte. Cela s’est traduit par une hausse des coûts d’exploitation en raison de la nécessité de faire intervenir davantage de bateaux.

ÉVOLUTION DES TAUX DE FRET DANS LA RÉGION DU DANUBE

(JANVIER 2015 = 100)

Source : Danube Commission

  • Sur le Danube, les taux de fret sont essentiellement déterminés en fonction du coût du combustible avitaillé. Les coûts du combustible avitaillé ont fortement augmenté en 2016. Selon les indications fournies par la Commission du Danube, les taux de fret ont fortement augmenté au cours de l’année 2016 (taux de fret pour les transports de céréales et de produits chimiques au départ des ports intérieurs du Danube moyen).

COMPARAISON DU DEGRÉ DE CHARGEMENT MAXIMAL À KAUB / RHIN MOYEN, POUR LES BÂTIMENTS PRÉSENTANT UN ENFONCEMENT DE 2,5 ET 3 M ET DE L’INDICE DES TAUX DE FRET

Source : CCNR and PJK International

COMPARAISON DU DEGRÉ DE CHARGEMENT MAXIMAL À KAUB / RHIN MOYEN, POUR LES BÂTIMENTS PRÉSENTANT UN ENFONCEMENT DE 2,5 ET 3 M ET DE L’INDICE DES TAUX DE FRET

Source : CCNR et PJK International

  • Sur la base des enquêtes menées par l’Office fédéral allemand du transport de marchandises, il peut être constaté que la remise en service de bâtiments au cours des périodes de basses eaux donne lieu à une augmentation permanente de la flotte opérationnelle et de l’offre sur le marché. Cela s’explique par le fait que de nombreux bateaux ainsi remis en service ne sont pas retirés du marché une fois que les hauteurs d’eau se rétablissent. Il en résulte une plus forte pression sur les prix du transport après une période de basses eaux.
  • Les prix sont également affectés par la consolidation progressive du marché : la concentration de sociétés de transport au sein de sociétés plus grandes permet à ces dernières de réduire le coût d’exploitation unitaire, avec pour conséquence une pression sur les prix. Bien que cette consolidation soit bénéfique pour l’intégration du transport fluvial sur le marché, des difficultés peuvent en résulter sur le plan de la rentabilité et du modèle économique pour les sociétés moins importantes.

Aperçu du marché
Printemps 2017

0 Chapitre disponible

Observation du marché
Année 2017

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
AUTOMNE 2017

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
Hiver 2017-2018

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page