Aperçu du marché
Printemps 2017

Observation du marché
Année 2017

Le rapport de l’Aperçu du Marché Automne 2017 n’est pas encore disponible et sera publié en novembre 2017
Le rapport de l’Aperçu du Marché Hiver 2017-2018 n’est pas encore disponible et sera publié en février 2018

10 Chapitres disponibles - Télécharger le PDF

Modélisation du transport de conteneurs

 

 

  • Cette section a pour but de décrire un modèle économétrique expliquant la demande de transport de conteneurs sur le Rhin traditionnel. L’évolution du transport de conteneurs s’explique à la fois par des raisons macroéconomiques et par des paramètres environnementaux. L’objectif est d’identifier les indicateurs clés qui peuvent expliquer cette évolution.
  • Plusieurs indicateurs macroéconomiques (PIB, taux de change) et indicateurs sectoriels (trafic ferroviaire, transbordement portuaire) seront utilisés et des tests statistiques nous permettront d’identifier la combinaison des indicateurs qui est la plus appropriée pour expliquer l’évolution du trafic conteneurisé sur le Rhin traditionnel.

 

 

  • Pour ce modèle, tant des variables macroéconomiques que sectorielles sont prises en compte afin d’identifier le meilleur moyen d’expliquer le transport des conteneurs sur le Rhin, pour en déduire quelles variables ont la meilleure contribution explicative et interpréter la relation entre le transport de conteneurs sur le Rhin et ces variables explicatives. La variable à expliquer (variable dépendante) est le volume de conteneurs transportés sur le Rhin traditionnel de 1997 à 2016 (trimestriel), l’équivalent vingt pieds (EVP) étant l’unité. Le modèle est du type log-log pour une meilleure interprétation des coefficients attribués à chaque variable explicative en tant qu’élasticités. Ces coefficients sont obtenus à partir d’une régression par la méthode des moindres carrés ordinaires (MCO). Ces variables ont été testées statistiquement pour leurs significativités  et pour leur multi-colinéarité.

 

 

Variables testées

Variables testéesSourcesInclues dans le modèle ?
Produit intérieur brut  (PIB) européenEurostatOui
Transbordement de conteneurs dans le port de RotterdamEurostatOui
Transport de conteneurs par les chemins de fer allemandsDestatisOui
Taux de change effectifs des États-UnisEurostatOui
Taux de change effectifs de la ChineEurostatOui
Prix du pétroleOCDEOui
Population européenneEurostatNon
Indice de production industrielle (IPI)OCDENon
Indices des prix à la production (IPP)OCDENon
Inflation (CPI)OCDENon
Indice RWI/ISL pour la manutention de conteneursISLNon
Transbordement de conteneurs dans le port d’AnversEurostatNon

 

 

 

Équation du modèle de régression

log⁡(teu)= α+ β log⁡(gdp)+ γ log⁡(oil)+ δ log⁡(rot)+ ε log⁡(rail)+ ζ log⁡(usa)+ η log⁡(chi)

 

 

 

Variables explicatives du modèle et des coefficients obtenus (MCO)

VariablesCoefficientsSignificativités (*)
Constante-9.77350***
Produit intérieur brut européen (PIB)1.05036***
Prix ​​du pétrole (pétrole)0.07110**
Transbordement de conteneurs dans le port de Rotterdam (rot)0.74760***
Transport de conteneurs par les chemins de fer allemands (rail)-0.48218***
Taux de change avec les États-Unis USD / EUR (usa)0.78180***
Taux de change avec la Chine CNY / EUR (chi)-0.59955***

*Évaluées aux seuils : *** = 0,1 %, ** = 1 %, * = 5 %

 

 

  • Le coefficient de détermination (R²) est une mesure de la qualité de la prédiction d’une régression linéaire, évaluée entre 0 et 1. Plus le coefficient est proche de 1, plus la prévision sera précise. Ici, le R carré vaut 0,9586 ce qui, ajouté aux significativités des variables au seuil de 1% est une indication de la qualité des prévisions de la régression.

 

 

Interprétation

 

 

Indicateurs macroéconomiques

 

 

  • Le PIB est un puissant indicateur macroéconomique pour représenter l’économie globale des pays européens. Il est fortement corrélé au transport de conteneurs sur le Rhin. Le prix du pétrole est un indicateur qui représente l’orientation commerciale de l’économie. Des prix du pétrole élevés sont souvent un indicateur d’un cycle économique fort et peuvent indiquer un trafic de conteneurs élevé tant dans les transports maritimes que dans les transports intérieurs.

 

 

Indicateur du commerce mondial

 

 

  • Le transbordement de conteneurs dans le port de Rotterdam sert d’indicateur du commerce mondial. La situation du port de Rotterdam, le plus grand port européen, à l’embouchure du Rhin, permet l’échange de marchandises entre l’Europe et d’autres pays dans le monde.

 

 

Indicateur de concurrence sur le marché

 

 

  • Le transport de conteneurs par les chemins de fer allemands sert d’indicateur de la concurrence sur le marché. Son coefficient négatif témoigne du transfert modal qui peut se produire entre les deux modes de transport, à savoir les fleuves et les chemins de fer.

 

 

Indicateurs de concurrence macroéconomique

 

 

  • Les taux de change effectifs USD / EUR et CNY / EUR servent d’indicateurs de la concurrence macroéconomique et influencent les flux commerciaux mondiaux. Les États-Unis et la Chine sont les deux principaux partenaires commerciaux de l’Union européenne mais leurs relations avec l’UE sont différentes. La relation commerciale USA-UE est principalement composée d’exportations européennes alors que le poids des importations de l’UE est plus important dans les relations entre la Chine et l’UE. C’est ce qui explique les différents signes des coefficients de change pour les États-Unis et la Chine. L’appréciation ou la dépréciation de chaque monnaie influence le commerce et, logiquement, le trafic de conteneurs. Si le dollar américain devient plus fort par rapport à l’euro, les exportations de l’UE vers les États-Unis devraient augmenter et les importations de l’UE en provenance des États-Unis devraient diminuer.
  • Le coefficient positif signifie un impact positif sur le transport de conteneurs qui est compatible avec le flux commercial de l’UE entre les États-Unis et l’UE qui donne plus de poids aux exportations de l’UE. Le mécanisme opposé intervient avec la Chine ce qui explique que dans ce cas le coefficient est négatif.

 

 

Model equation
teu = e-9.7735.gdp1.05036.oil0.0711.rot0.7476.rail-0.48218.usa0.7818.chi-0.59955

 

 

Volume de conteneurs transportés sur le Rhin traditionnel (en EVP) et modèle économétrique

Source : CCNR

 

 

Tendances qualitatives

 

 

Indice RWI/ISL pour la manutention de conteneurs

Source : CCNR

 

 

  • L’indice RWI/ISL pour la manutention de conteneurs est basé sur les données émanant de 82 ports internationaux représentant environ 60 % de la manutention de conteneurs à l’échelle mondiale. Il s’agit d’un indice mensuel pour le flux mondial de conteneurs  afin de fournir des conclusions fiables sur les tendances à court terme de l’activité économique mondiale. Cet indice est un indicateur précoce pour le commerce mondial et le transport de conteneurs.
  • Calculé depuis 2007, cet indice est étroitement lié au commerce mondial. Il offre des résultats similaires et a, par exemple, fourni des données fiables pour la crise financière de 2008. L’indice a connu une croissance constante depuis 2009 et la reprise de l’économie mondiale.
  • En 2016, la composante du cycle des tendances de l’indice a affiché une tendance à la hausse en réponse à la baisse de 2015 ce qui a confirmé les perspectives positives pour le transport de conteneurs. Les premiers chiffres de l’année 2017 sont encourageants en ce qui concerne la poursuite de cette tendance.

 

 

Tendances de la demande de transport par voie navigable en 2017 et 2018 en Europe

Principaux moteursTendances de la demande

de transport en 2017

Produits agricolesRésultats des récoltesStable après rattrapage
Minerais de ferProduction sidérurgique Stable
Métaux Steel production Stable
CharbonMétéo et politique énergétique, en partie la production d’acierBaisse
Sables, terres et matériaux de constructionActivité dans le secteur du bâtimentAugmentation
ConteneursCommerce mondialAugmentation
Produits pétroliersCours du pétrole et production des raffineries Stable
Produits chimiquesProduction chimique Stable

Source : Analyse de la CCNR basée sur des données macroéconomiques et sectorielles

 

 

  • Après le processus de rattrapage pour le transport de produits agricoles qui a eu lieu au cours de l’année 2017, une évolution stable est prévue pour la fin de 2017 et en 2018, en supposant que les résultats de la récolte se situeront au niveau de la moyenne pluriannuelle. Cette perspective est alignée sur la production de produits agricoles de l’UE qui devrait augmenter de 0,5% en 2017 et de 0,7% en 2018.
  • La production sidérurgique en Allemagne n’a augmenté que légèrement (+2 %) au cours du premier semestre de 2017 par rapport à la même période en 2016. Mais le nombre de nouvelles commandes a diminué un peu par rapport à l’année précédente. Par conséquent, la légère augmentation observée au cours du premier semestre de 2017 devrait être le signal d’une augmentation supplémentaire de la production d’acier en 2017 et 2018. Les perspectives pour le segment de l’acier sont plutôt orientées vers une évolution stable ou une légère augmentation en raison du renforcement de la position concurrentielle de l’UE.
  • Le charbon est confronté à une baisse de la demande dans le secteur de l’énergie. En Allemagne, la consommation de charbon a diminué de 5% en 2016 par rapport à 2015. La forte hausse des prix du charbon-vapeur dans la seconde moitié de 2016 a également contribué à cette baisse. Les tendances actuelles devraient continuer. Les perspectives pour le charbon restent sur une tendance à la baisse.
  • Le transport de sables, de pierres et de matériaux de construction est favorisé par l’augmentation de l’activité de construction en Europe occidentale, en particulier aux Pays-Bas et en France. De nouveaux grands projets d’infrastructure contribuent à cette évolution qui profitera au secteur de la navigation intérieure au cours des deux prochaines années.
  • L’indicateur du commerce mondial (indice RWI / ISL) a suivi une tendance à la hausse stable en 2016 et au 1er trimestre 2017, atteignant un taux de croissance de 5% entre les quatre premiers mois de 2016 et 2017. Par conséquent, la croissance du trafic de conteneurs maritimes est robuste ce qui constitue la base d’une poursuite de la croissance du transport de conteneurs sur les voies navigables intérieures. Comme le révèle l’analyse des modèles de prévision, le transport de conteneurs par les voies navigables peut néanmoins être  affecté par les conditions environnementales et, en particulier, par les conditions du niveau d’eau.
  • Le prix du pétrole a connu des fluctuations assez fortes en 2017, mais a suivi une tendance globale à la baisse, reflétant l’augmentation de l’approvisionnement en pétrole par les pays non membres de l’OPEP. Bien que la baisse du prix du pétrole puisse stimuler la demande de transport de produits pétroliers, la tendance à long terme dans ce segment est plutôt orientée vers le bas. La demande à long terme de pétrole domestique dans l’UE devrait diminuer respectivement de 0,3% et de 0,4% dès 2017 et 2018 (Source : Oxford Economics). L’impact devrait être limité pour le transport par navigation intérieure en 2017 et en 2018 et une évolution stable est prévue.
  • On s’attend à ce que la production chimique reste globalement stable en 2017, ou qu’elle ne soit que très modeste (prévision de + 1 % en Allemagne). Par conséquent, les perspectives pour le transport chimique sont également stables avec la possibilité d’une légère augmentation.
  • Le transport de déchets, stimulé par l’émergence et la croissance du recyclage et de l’économie circulaire, peut être une opportunité pour la navigation intérieure en général et les ports intérieurs en particulier. Les marchandises concernées pourraient par exemple être les ferrailles, les déchets ménagers et les matériaux de construction régénérés ce qui signifie que plusieurs segments de transport de navigation intérieure pourraient bénéficier de nouvelles opportunités économiques offertes par les tendances actuelles.

 

 

 

Observation du marché
Année 2017

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
AUTOMNE 2017

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
Hiver 2017-2018

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page