Aperçu du marché
PRINTEMPS 2017

Observation du marché
Année 2017

Aperçu du marché
AUTOMNE 2017

Aperçu du marché
HIVER 2017-2018

4 Chapitres disponibles - Télécharger le PDF

Point sur le transport de charbon

  • Dans ce segment, la navigation intérieure est utilisée pour acheminer le charbon vapeur vers les centrales électriques et le charbon de coke vers les aciéries. Pour le charbon, 82 % de la totalité de la prestation de transport dans l’UE se font en Allemagne. Rotterdam est le principal port et le Rhin la principale artère pour l’approvisionnement en charbon de la sidérurgie et du secteur de l’énergie en Allemagne. Une plus petite partie des importations allemandes de charbon franchit la frontière allemande par les ports maritimes allemands, en particulier Hambourg.
  • En 2016, 29 millions de tonnes de charbon ont franchi la frontière allemande à bord des bateaux de navigation intérieure, principalement sur le Rhin. Ce trafic d’importation a représenté 81 % du transport total de charbon par la navigation intérieure en Allemagne (36 millions de tonnes).
  • En raison du volume important de charbon transporté sur le Rhin, Rotterdam et Amsterdam sont les deux principaux ports houillers de la rangée nord-européenne (d’Hambourg au Havre), avec un volume total de transbordement de charbon de 48,4 millions de tonnes (soit deux tiers dans la rangée nord-européenne (d’Hambourg au Havre) (Source : Port of Rotterdam – Brochure Facts & Key Figures).
  • Sur le plan statistique, le transport de charbon sur les voies de navigation intérieure est étroitement lié aux importations de charbon, mais les moteurs sous-jacents sont le secteur de l’énergie et la production d’acier : deux tiers du charbon sont utilisés pour la production d’électricité (et dans une moindre mesure de chaleur) et un tiers est utilisé pour la production de fer et d’acier.
  • Le graphique ci-après montre que le transport fluvial et ferroviaire de charbon est clairement lié à la consommation de charbon dans le secteur de l’énergie et, dans une moindre mesure, de la production d’acier. L’augmentation de la part du charbon importé est en principe bénéfique au transport fluvial et ferroviaire, car elle occasionne des transports supplémentaires sur de longues distances, mais cet effet est neutralisé par la transition énergétique vers les énergies renouvelables.

 

Consommation de charbon et transport fluvial et ferroviaire du charbon en Allemagne (millions de tonnes)

Source : CCNR basé sur Destatis, Groupe de travail allemand sur les bilans énergétiques et Oxford Economics

 

Consommation de charbon et transport fluvial et ferroviaire du charbon en Allemagne

Source : CCNR basé sur Destatis, Groupe de travail allemand sur les bilans énergétiques et Oxford Economics

 

 

 

Modèle de prévision et résultats

Volumes de charbon transportés sur le Rhin et modèle de prévision [en 1000 tonnes] (trimestriel)

Source : CCNR

 

  • Le transport du charbon sur le Rhin est en corrélation positive avec les importations de charbon et la consommation d’énergie. La production d’électricité revêt désormais une plus grande importance que le marché du chauffage, car la majeure partie du charbon en Allemagne est utilisée par les centrales électriques pour la production d’énergie de base.
  • Le transport de charbon sur le Rhin devrait régresser en 2017 et 2018, en raison de la tendance actuelle de transition énergétique vers les énergies renouvelables en Allemagne. La part du charbon dans la consommation d’énergie primaire est passé de 13,3 % en 2014, à 13,0 % en 2015 et à 12,3 % en 2016 (Source : ARGE Energiebilanzen (Groupe de travail allemand sur les bilans énergétiques)).
  • Selon les données fournies par le groupe de travail allemand sur les bilans énergétiques, la consommation de charbon pour la production d’énergie primaire a continué de diminuer aussi au premier semestre 2017, de 6,7 % par rapport au premier semestre 2016.
  • La prévision intègre une diminution de 7 % des importations de charbon en Allemagne, entre le niveau trimestriel moyen des importations de charbon en 2016 et la fin de l’année 2018 (quatrième trimestre 2018).
  • Selon ce modèle de prévision, le transport de charbon sur le Rhin devrait régresser, passant de 31 millions de tonnes en 2016 à 30,7 millions de tonnes en 2017, puis à 30,4 millions de tonnes en 2018.

 

 

Perspectives d’évolution du commerce mondial et tendances dans le secteur du transport

Indice RWI/ISL pour la manutention de conteneurs

Source : Calculs de RWI et ISL basée sur des données de 82 ports; juillet 2017: estimation instantanée

 

  • L’indice RWI/ISL pour la manutention de conteneurs est basé sur les données émanant de 81 ports mondiaux de conteneurs représentant environ 60 % de la manutention de conteneurs à l’échelle mondiale. Cet indice est un indicateur précoce pour le commerce mondial et le transport maritime de conteneurs.
  • Les données de l’indice pour 2017 révèlent une accélération des flux de conteneurs au second semestre. L’indice a atteint une valeur record en août 2017.
  • Durant les mois qui ont suivi est intervenue une légère baisse, mais celle-ci peut être interprétée comme un effet de détente ou de contre-réaction après la croissance inhabituelle observée au cours des mois précédents.
  • En novembre 2017, rien ne laisse présager une inversion de la tendance en ce qui concerne l’évolution du commerce mondial.

 

 

Tendances de la demande de transport dans les pays rhénans en 2018
Principaux facteurs de variation Tendances de la demande de transport en 2018 par rapport à 2017
Produits agricoles Résultats des récoltes Hausse
Minerais de fer Production d’acier Hausse
Métaux Production d’acier Hausse
Charbon Météo et politique énergétique, en partie la production d’acier Baisse
Sables, terres et matériaux de construction Activité dans le secteur du bâtiment Hausse
Conteneurs Commerce mondial Hausse
Produits pétroliers Cours du pétrole et production des raffineries Stable
Produits chimiques Production chimique Stable

Source: analyse de la CCNR sur la base des données macroéconomiques et sectorielles

 

  • Pour le secteur sidérurgique, les chiffres de production du deuxième trimestre 2017 ont été très positifs et les perspectives de l’industrie sidérurgique sont nettement plus favorables qu’en 2016, grâce à une reprise globale synchronisée (voir chapitre 1).
  • La consommation de charbon continue de diminuer. En Allemagne, l’utilisation du charbon a diminué de 6,7 % au premier semestre 2017. La consommation de charbon dans le secteur de l’énergie a diminué de 9 %. La tendance sous-jacente de la transition énergétique vers les énergies renouvelables se poursuivra certainement.
  • Le mouvement à la hausse se poursuit dans le secteur de la construction, comme le confirment de nouvelles données, notamment aux Pays-Bas. Le transport des sables, pierres et matériaux de construction sera favorisé par cette évolution.
  • L’indicateur du commerce mondial (indice RWI/ISL) s’est accéléré au second semestre 2017, en ligne avec la production industrielle. Bien que les données les plus récentes révèlent une légère baisse, les perspectives du commerce mondial pour 2018 sont fondamentalement positives.
  • Les cours du pétrole devraient rester plutôt stables ou connaître une hausse limitée en 2018. La demande de transport pour les produits pétroliers devrait rester stable en 2018, la tendance positive à court terme compensant une tendance négative à long terme.
  • La production chimique ne devrait croître que très modestement en 2018. Par conséquent, les perspectives pour le transport de produits chimiques sont également stables, avec la possibilité d’une légère augmentation.

 

 

Aperçu du marché
HIVER 2017-2018

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page