Aperçu du marché
PRINTEMPS 2018

Observation du marché
Année 2018

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

4 Chapitres disponibles - Télécharger le PDF

2. Transport de marchandises sur les voies d’eau intérieures et dans les ports

Prestation de transport en Europe

Prestation de transport de la navigation intérieure sur le territoire national de chaque pays en Europe – Comparaison entre le 3ème trimestre 2016 et le 3ème trimestre 2017 (prestation de transport en millions de TKM)

 

 

 

 

Évolution de la prestation de transport sur le Rhin et le Danube (prestation de transport en millions de TKM)

Source : Destatis, Offices nationaux de statistiques

 

  • Sur le Rhin traditionnel, après la forte hausse de la prestation de transport entre le premier trimestre 2017 et le deuxième trimestre 2017 (+11 %), la prestation de transport s’est stabilisée à un niveau élevé. Sa valeur au troisième trimestre 2017 n’était inférieure que de 2 % à celle du deuxième trimestre 2017. Par rapport à l’année précédente, la croissance a atteint 1,5 %. La contribution la plus importante est venue du transport de conteneurs (+12,5 % sur la base des TKM), qui a représenté une part de 18 % dans la prestation de transport.
  • Le transport sur les affluents du Rhin a été stimulé par l’augmentation de la production d’acier, par de meilleurs résultats de récolte et par de meilleures conditions de navigation. La Moselle (+31 %) et la Sarre (+46 %) en ont été les principales bénéficiaires au troisième trimestre 2017 par rapport au troisième trimestre 2016, en raison du rôle important du transport de minerai de fer sur ces fleuves (et de céréales sur la Moselle).
  • La navigation sur le Danube a été marquée par l’influence de deux facteurs principaux. L’aspect positif a été l’augmentation de la production d’acier et donc du transport de minerai de fer et de métaux, ce qui a eu un effet très favorable sur la demande de transport dans la région du Danube supérieur. En revanche, les mauvaises récoltes dans la région du Danube ont entraîné une baisse des transports de céréales, deuxième pilier de la navigation sur le Danube.

 

 

 

Prestation de transport dans les principaux pays d’Europe concernés par la navigation intérieure

 

Prestation de transport par bateau de navigation intérieure dans les principaux pays concernés par la navigation intérieure (Données trimestrielles - millions de TKM)

Source : Eurostat et offices nationaux de statistiques

 

  • En Allemagne et aux Pays-Bas a été constatée une certaine consolidation après les forts effets de reprise au deuxième trimestre 2017. L’amélioration des conditions économiques, en particulier dans le secteur de la construction, a eu un effet positif sur le segment des cargaisons sèches. Les perspectives à court et moyen terme sont aussi très favorables dans ce secteur. La plus forte croissance a été observée dans le segment des conteneurs.
  • En Belgique, tous les segments de marchandises importants ont connu une évolution positive – le taux de croissance le plus élevé a été atteint par les produits agricoles, grâce aux bons résultats des récoltes de 2017 en Europe occidentale. Le segment des sables, des pierres et des matériaux de construction représente la moitié de tous les transports de marchandises sèches en Belgique. Pour des raisons structurelles et conjoncturelles (voir le chapitre 1 et la partie relative à la manutention portuaire), la prestation de transport pour ces matériaux a augmenté de 7 % au troisième trimestre 2017 par rapport au troisième trimestre 2016.
  • En France, les deux principaux segments de marchandises ont connu une hausse atteignant 6 % pour les produits agricoles et 10 % pour les sables, pierres et matériaux de construction. En France aussi, ce dernier segment est très important (part de plus d’un tiers du total de la prestation de transport). Des évolutions négatives ont été observées pour le transport de charbon (décarbonisation) et aussi pour le transport de conteneurs.
  • En Autriche, le principal segment de marchandises est celui de l’acier (minerai de fer, métaux) qui représente 40 % de l’ensemble des transports. Les transports de minerai de fer et de métaux ont fortement augmenté en raison de la hausse de la production d’acier: la production d’acier a augmenté de 13 % au troisième trimestre 2017 par rapport au troisième trimestre 2016 en Autriche.
  • En Roumanie, la baisse des transports de céréales en provenance de la région du Danube moyen a entraîné une baisse de la demande de transport au troisième trimestre 2017, mais l’augmentation de la production d’acier dans la région du Danube a joué un rôle stabilisateur.

 

 

Transport de vrac sec, de vrac liquide et de conteneurs

 

Taux de variation de la prestation de transport par bateau de navigation intérieure dans quatre pays où le transport fluvial joue un rôle important (T3 2017 par rapport à T3 2016 - %)

Source : Offices nationaux de statistiques

 

  • En Allemagne, le transport de conteneurs a fortement bénéficié d’une interruption du trafic ferroviaire pendant sept semaines en août et septembre 2017, suite à un accident survenu lors de travaux de construction ferroviaire (incident de Rastatt (Près de la ville allemande de Rastatt sur le Rhin supérieur, le trafic ferroviaire le long de l’axe rhénan a été interrompu pendant 7 semaines entre le 12 août 2017 et le 2 octobre 2017, en raison de l’effondrement d’un tunnel)). La navigation intérieure sur le Rhin a prouvé sa fiabilité et la disponibilité de capacité en prenant en charge un plus grand nombre de conteneurs afin de préserver le bon fonctionnement des chaînes logistiques.
  • Aux Pays-Bas, la plus forte croissance (+12 %) a été observée pour les exportations de marchandises en conteneurs à destination d’autres pays : 55 % de ces flux de conteneurs étaient destinés à l’Allemagne, 37 % à la Belgique et 4 % à la France. La deuxième plus forte croissance a été observée pour le transport de conteneurs à l’intérieur du pays (+9 %).
  • En Belgique, le transport de marchandises sèches ont été fortement soutenu par de meilleurs résultats des récoltes en 2017: la prestation de transport a augmenté de 36 % pour les produits agricoles. De même, le principal segment des cargaisons sèches (sables, pierres, matériaux de construction, avec une part de 50 % de l’ensemble des transports de cargaisons sèches au troisième trimestre 2017) a connu une augmentation significative (+7 %), en raison du renforcement de l’activité dans le secteur de la construction.
  • En Roumanie, les deux principaux segments des cargaisons sèches (agriculture, minerais de fer et métaux) ont affiché des résultats divergents. Alors que le segment de l’acier a bénéficié de l’augmentation de la production d’acier dans la région du Danube, le transport de céréales a souffert d’une baisse des résultats des récoltes dans la région du Danube moyen. Le transport de marchandises liquides ne représente qu’une très faible part (4 %) et le transport de conteneurs seulement 0,02 %.

 

 

Transport fluvial dans les ports européens

Volume total du transbordement fluvial (t1+t2+t3) 2017, volume total du transbordement fluvial (t1+t2t+t3) 2016 et taux de variation entre les deux totaux

 

 

  • Dix plus grands ports rhénans : manutention fluviale de 85,7 millions de tonnes au cours des neuf premiers mois de de l’année 2017, contre 90 millions de tonnes au cours de la même période en 2016 – soit une baisse de 5 %, tandis que le transport de cargaison sur le Rhin traditionnel a baissé de 2 %. Cette différence peut s’expliquer par des effets particuliers dans certains ports. (Un effet exceptionnel notable a été l’accident survenu dans le port de Ludwigshafen en octobre 2016, qui a entraîné une forte réduction du trafic portuaire en 2017)
  • Ports de Paris : le trafic fluvial a augmenté de 5 %. Les sables, pierres et matériaux de construction ont encore progressé en 2017, avec une hausse de 9 %. Leur part dans le trafic total est passée de 74 % à 77 % en un an, grâce aux conditions économiques favorables à ce segment et aux travaux de construction supplémentaires en Ile-de-France (projet Grand Paris Express).
  • Port de Bruxelles : augmentation de 9 % du trafic fluvial en relation avec l’évolution positive des sables, pierres et matériaux de construction (cohérence avec les résultats au niveau national en Belgique, aux Pays-Bas et en France). La croissance en 2017 s’explique aussi par les efforts des autorités portuaires bruxelloises pour convaincre les entreprises de transporter davantage de sables et de pierres par voie navigable (initiatives de report modal).
  • Port de Liège : augmentation du trafic fluvial de 3 %, les deux segments de produits affichant le taux de croissance le plus élevé étant le bois / dérivés du bois (+21 %) et les produits manufacturés (+21 %). Le segment du bois inclut des granulés de bois utilisés par une centrale de production d’électricité. Cette centrale de production d’électricité a été la première centrale au monde à être reconvertie du charbon à la biomasse en 2005 (voir aussi le chapitre 4).
  • Port de Linz : le trafic a fortement augmenté dans ce port, qui est l’un des plus importants ports du Danube. Après les pertes de cargaison au premier trimestre 2017 dues à la glace et aux faibles niveaux d’eau, les résultats du trafic au deuxième trimestre étaient supérieurs de 18 % à ceux de l’année précédente, la hausse atteignant même 35 % au troisième trimestre 2017, favorisée par l’augmentation de la production d’acier. Au total, le taux de croissance du premier au troisième trimestre 2017 n’a atteint que 2 % par rapport à la même période de l’année précédente, cela en raison des effets négatifs subis au premier trimestre 2017.

 

 

Transport de conteneurs dans les ports européens

 

Manutention fluviale de conteneurs dans les ports intérieurs européens (T1+T2+T3) 2016 et (T1+T2+T3) 2017 (1000 EVP)

Source : Destatis, Port autonome de Strasbourg, Swiss Rhine ports

 

Manutention maritime de conteneurs dans les ports maritimes européens (T1+T2+T3) 2016 et (T1+T2+T3) 2017 (Mio EVP)

Source : Port de Rotterdam, Port d’Anvers, Port de Hambourg

 

 

  • Port de Duisburg : dans le plus grand port intérieur européen, situé sur le Rhin inférieur, environ 265 000 conteneurs représentant un total de 4 millions de tonnes de marchandises ont été transbordés au cours des neuf premiers mois, contre 250 000 conteneurs et 4,1 millions de tonnes de marchandises un an plus tôt.
  • Port de Duisburg : 67 % de tous les conteneurs manutentionnés pour le transport fluvial du premier au troisième trimestre 2017 étaient remplis; cette part était de 64 % un an plus tôt.
  • Ports rhénans suisses : après un premier trimestre 2017 décevant en raison des faibles niveaux d’eau du Rhin, le transport fluvial de conteneurs a été fortement dynamisé au troisième trimestre – l’incident de Rastatt a entraîné une interruption du trafic ferroviaire le long de l’axe du Rhin supérieur pendant sept semaines, avec pour conséquence un fort report modal vers la navigation intérieure.
  • Ports rhénans suisses : en septembre 2017, les volumes en EVP étaient en hausse de 36 % par rapport à septembre 2016. Même après la réouverture des lignes de chemin de fer, le trafic fluvial a connu des taux de croissance similaires (octobre: +31 %, novembre: +34 %). Aussi, il est probable qu’une grande partie du trafic fluvial supplémentaire généré par l’incident du Rastatt restera sur le Rhin.
  • Dix principaux ports rhénans: au total, le transport fluvial de conteneurs du premier au troisième trimestre 2017 a augmenté de 4 % par rapport à cette période de l’année précédente. Le résultat pour l’ensemble de l’année 2017 sera certainement bien meilleur, l’incident de Rastatt pouvant encore avoir des répercussions au quatrième trimestre.
  • Ports de Paris : le transport fluvial de conteneurs a stagné à un niveau élevé en 2017 (162 000 EVP) mais, dans ce total, le segment de la logistique urbaine – transport de conteneurs avec origine et destination en Ile-de-France – a fortement progressé (+14 %), atteignant 33 500 EVP.
  • Port de Bruxelles : le transport de conteneurs a confirmé son niveau record de 2016 en augmentant encore de 4 % pour atteindre 31 000 EVP. En raison de cette croissance, les autorités portuaires réfléchissent déjà à une nouvelle extension du terminal à conteneurs.

Aperçu du marché
PRINTEMPS 2018

0 Chapitre disponible

Observation du marché
Année 2018

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page