Aperçu du marché
PRINTEMPS 2018

Observation du marché
Année 2018

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

4 Chapitres disponibles - Télécharger le PDF

4. Fiches d’informations portuaires sur la biomasse et perspectives

Biomasse dans le port de Liège

 

 

 

  • Créé en 1937, le port de Liège est le plus grand port intérieur de Belgique et le troisième port intérieur européen. Malgré une baisse de la manutention en 2012 (-10 % par rapport à 2011), due à la fois à une récession macroéconomique et à la crise de l’acier, le port de Liège a réussi à restructurer son activité en remplaçant progressivement les segments traditionnels du transport de marchandises par les conteneurs et les énergies renouvelables. La récente hausse des volumes s’explique principalement par l’augmentation du transport de conteneurs et, dans une moindre mesure, par l’importance croissante de la biomasse.

 

Évolution de la manutention fluviale de marchandises dans le port de Liège (en millions de tonnes)

Source : Port de Liège

 

  • Un élément important du processus de restructuration concerne la manutention de biomasse dans le port de Liège. En 2005, une centrale au charbon existante sur la Meuse a été entièrement reconvertie à la biomasse. Cette reconversion a été la première transition intégrale du charbon à la biomasse au monde.
  • Après une phase difficile liée à une faible rentabilité et aux prix élevés des granulés de bois, l’activité a fortement augmenté depuis 2013, entraînant une forte hausse des transports de produits ligneux : en 2016, le transport de granulés de bois a augmenté de 130 % par rapport à 2015 et en 2017 la hausse a atteint 20 % par rapport à 2016.

 

Évolution du transport de produits ligneux dans le port de Liège (en 1000 tonnes)

Source : Port de Liège

 

  • Une autre activité à Liège dans le domaine des énergies renouvelables est la production de biocarburants à base d’agribulk. Pour la logistique, cette centrale utilise à la fois les voies de navigation intérieure et le transport routier, la navigation intérieure étant privilégiée pour le transport sur de longues distances.

 

 

Biomasse dans le port de Straubing-Sand

 

 

 

  • Le port de Straubing sur le Danube (créé en 1996), dans le sud de l’Allemagne, est situé dans une région où les produits agricoles, les forêts et le bois sont très abondants. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles le port a développé sa stratégie afin de devenir un centre de chimie « verte ». L’évolution positive du transport fluvial de marchandises, qui a presque triplé entre 2007 et 2017, confirme le potentiel des énergies renouvelables en tant que segment d’activité des ports intérieurs.

 

Évolution du transport fluvial de marchandises dans le port de Straubing (en millions de tonnes)

Source : Port de Straubing

 

  • La part de la biomasse dans le transport fluvial de marchandises est très élevée (85 %). La majeure partie de la biomasse est utilisée par une entreprise pour produire de l’huile de colza et du colza broyé comme sous-produit. L’huile est transportée par chemin de fer jusqu’en Autriche et dans la région du Rhin, où elle est transformée en biodiesel. Le colza broyé est un ingrédient pour l’industrie alimentaire aux Pays-Bas et en Belgique.
  • Outre l’abondance régionale de la biomasse, le port importe de grands volumes de biomasse par bateau sur le Danube en provenance de Hongrie, d’Autriche et d’autres pays du Danube. En 2016, l’ensemble des pays du Danube représentait 56 % du total des relations de trafic fluvial. La part modale de la navigation intérieure à Straubing s’élevait à 19,8 % en 2017, ce qui est nettement supérieur à la part modale moyenne de la navigation intérieure en Allemagne.

 

Transport fluvial de marchandises dans le port de Straubing (en 2017, en %)

Source : Port de Straubing

 

 

 

Perspectives d’évolution du commerce mondial et tendances dans le secteur du transport

 

Indice RWI/ISL pour la manutention de conteneurs

Source : Calculs de RWI et ISL basés sur des données de 82 ports

 

  • L’indice RWI/ISL pour la manutention de conteneurs est basé sur les données émanant de 81 ports mondiaux de conteneurs représentant environ 60 % de la manutention de conteneurs à l’échelle mondiale. Cet indice est un indicateur précoce pour le commerce mondial et le transport maritime de conteneurs.
  • L’indice a gagné 5,4 % au cours de l’année 2017. Sa croissance a été aussi forte qu’en 2016. La progression en 2016 et 2017 montre que le ralentissement du commerce mondial constaté en 2015 a été surmonté.

 

Tendances de la demande de transport dans les pays rhénans en 2018
Principaux facteurs de variation Tendances de la demande

de transport en 2018 par rapport à 2017

Produits agricoles Résultats des récoltes Hausse
Minerais de fer Production d’acier Hausse
Métaux Production d’acier Hausse
Charbon Météo & politique énergétique, en partie la production d’acier Baisse
Sables, terres et matériaux de construction Activité dans le secteur du bâtiment Hausse
Conteneurs Commerce mondial Hausse
Produits pétroliers Cours du pétrole et production des raffineries Baisse
Produits chimiques Production chimique Stable

Source: analyse de la CCNR sur la base de données macroéconomiques et sectorielles

 

 

  • Le seul changement dans les perspectives par rapport aux prévisions précédentes concerne les produits pétroliers. Bien qu’il soit considéré que les cours du pétrole n’augmenteront pas excessivement en 2018, la demande de transport de produits pétroliers devrait décroître légèrement en 2018. Les raisons en sont non seulement la hausse des prix sur les marchés au comptant, mais aussi le passage de la situation de report à la situation de déport sur le futur marché pétrolier, ce qui entraîne généralement une baisse de la demande de transport. (La situation de report (Contango) est une situation concernant le futur marché pétrolier, où les futurs contrats d’achat ou de vente de pétrole laissent présager une hausse des cours du pétrole (sur la base du comportement des négociants en pétrole). Dans ce cas, le transport des produits pétroliers augmente, car davantage de produits pétroliers sont acheminés vers les dépôts de stockage. À partir de ces dépôts, les produits pétroliers sont livrés aux clients après que soit intervenue la hausse des cours. L’évolution du futur marché pétrolier de la situation de report à la situation de déport (Backwardation) réduit les profits potentiels de ce commerce et diminue les activités de transport qui y sont liées.)
  • Les résultats des récoltes 2017 en France se sont redressés par rapport aux niveaux très bas de 2016. Cela augmentera également la demande de transport dans ce segment en 2018 sur les voies navigables françaises, la Moselle et le Rhin. Dans la région du Danube, cependant, la demande de transport en 2018 sera plus faible qu’un an plus tôt en raison de récoltes moins abondantes dans la région du Danube.
  • Pour le segment de l’acier, les chiffres de production pour 2017 ont été globalement très positifs et les perspectives de l’industrie sidérurgique se sont améliorées, grâce à une reprise mondiale synchronisée (voir chapitre 1) qui se traduit par une forte augmentation de la production d’acier.
  • La baisse de la consommation de charbon s’accélère. En Allemagne, l’utilisation du charbon a diminué de 10,4 % en 2017. Dans le secteur de l’électricité, le charbon est remplacé par davantage d’énergies renouvelables et de gaz naturel. En outre, plusieurs centrales au charbon ont été retirées du réseau. La consommation de charbon n’a augmenté que dans l’industrie sidérurgique, avec une légère hausse de 0,6 % en 2017.
  • Le mouvement à la hausse se poursuit dans le secteur de la construction, comme le confirment de nouvelles données, notamment aux Pays-Bas. Le transport des sables, pierres et matériaux de construction sera favorisé par cette évolution. Même l’augmentation des taux d’intérêt hypothécaires n’est pas de nature à interrompre la tendance à la hausse dans le secteur de la construction.
  • L’indicateur du commerce mondial (indice RWI/ISL) a affiché un taux de 5,4 % en 2017, ce qui traduit une nette accélération du commerce mondial. Les perspectives du commerce mondial pour 2018 et 2019 sont fondamentalement positives.
  • La production chimique ne devrait croître que très modestement en 2018. Par conséquent, les perspectives pour le transport de produits chimiques sont également stables, avec la possibilité d’une légère augmentation.

Aperçu du marché
PRINTEMPS 2018

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page